La communication d’influence… au carrefour entre communication, lobbying et intelligence économique.

L’avènement des réseaux sociaux a permis aux entreprises de créer et de développer des relations privilégiées avec leurs parties prenantes : clients, fournisseurs, collaborateurs, institutions, etc.

Community management et communication d'influence

Community management et communication d’influence.

Prenons l’exemple d’une marque présente sur les réseaux sociaux via sa page Fan Facebook. Cette entreprise a appris, via l’expertise de son community management, à échanger et partager avec ses communautés. Elle sait faire face aux nombreux commentaires publiés chaque jour sur son mur. Elle connait les mécanismes de la communication conversationnelle, elle sait répondre de manière honnête et transparente. Cette marque a créé un dialogue et un échange quotidien avec ses « fans », clients ou prospects potentiels.

Une autre entreprise, grâce à des équipes dédiées, offre à ses clients Twittos des réponses dans l’heure. Quel que soient leurs localisations, leurs problèmes ou leurs questions!
Twitter se transforme alors en une véritable plateforme SAV !

Ces présences sur les réseaux sociaux, lorsqu’elles sont animées par de véritables stratégies de community management sont de véritables actions d’influence.

Communiquer pour promouvoir ses idées, ses opinions, et ses arguments.

Plus généralement, l’objectif de la communication d’influence est d’obtenir un comportement spécifique et souhaité pour une cible donnée. Elle se situe à un carrefour stratégique entre communication, lobbying et intelligence économique, où il faut agir sur son environnement pour accroitre ses opportunités tout en limitant les risques.

L’objectif de cette communication est rarement la promotion directe d’une entreprise, d’un produit ou d’un service. Plus souvent il s’agit plus de promouvoir des idées, des opinions via l’échange et la conversation.

Une partie seulement de cette communication servira ensuite à révéler les valeurs et le positionnement d’une marque, d’une entreprise.

Communication d’influence et communication de crise.

La communication d’influence peut aussi jouer un rôle en cas de crise. Elle protège l’entreprise quand les relations avec ses parties prenantes deviennent tendues et hostiles. Les mécanismes de cette communication permettent de restaurer un échange et un partage. Grâce à eux, l’entreprise va pouvoir renouer des relations positives, elle va participer à des débats au sein de communautés influentes, qui l’aideront ensuite dans sa quête de réhabilitation.

Faire évoluer les comportements

L’objectif principal d’une stratégie de communication d’influence reste de faire évoluer les comportements, les habitudes et la manière de penser.

Les entreprises, les leaders d’opinion ont l’opportunité de produire des concepts, des idées, des produits et des services dédiés à notre société de consommation et à ses différentes communautés. La communication d’influence peut aider ces entités à orienter les réflexions et les réflexes de leurs parties prenantes. Les médias sociaux leur offrent une immense caisse de résonance.

 

 

3 réflexions sur “ La communication d’influence… au carrefour entre communication, lobbying et intelligence économique. ”

  1. La véritable difficulté est de fournir aux TPE et PME une vision dédiabolisée de l’influence, celle ci étant toujours, aux yeux d’un trop grand nombre, synonyme de manipulation. Pour nombre d’entre elles, l’influence est soit trop abstraite, soit trop onéreuse, soit destinée uniquement aux entreprises du CAC 40.

    Pourtant, il est possible de mettre en place une démarche d’influence adaptée aux structures de taille modeste. Cela nécessite, en amont, de diagnostiquer l’efficacité de leur démarche de veille, point d’ancrage de toute démarche d’Intelligence Economique, dont l’influence n’est qu’un des éléments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>